48 h à

48 heures à Séville

Difficile de ne pas succomber au charme de la belle andalouse. Héritière d’un riche passé, où se mêlent la conquête musulmane, les Grandes découvertes et le siècle d’or, Séville a toujours attiré les voyageurs depuis des siècles. Il y règne à la fois un sentiment religieux très fort et un formidable esprit de fête . Ville des tapas, du flamenco et de la tauromachie, elle saura vous charmer lors d’un week-end prolongé.

Par Laurence Gremy-Flamand

juillet, 2022

Une balade à vélo vers la Plaza de Espana

Quoi de mieux qu’une balade en vélo pour découvrir quelques endroits emblématiques de Séville. A deux pas des arènes, à la Real Maestranza, vous pourrez louer votre vélo pour deux heures de balade à travers la ville. Direction tout d’abord la Plaza Virgen de los Reyes, lieu de rendez-vous des calèches si photogéniques, et donc des touristes, pour admirer la Giralda. Culminant à 96 mètres, cet ancien minaret de la Grande mosquée est un chef d’oeuvre de l’architecture almohade, décorée de sebkas et d’arcs raffinés. La longue présence des Musulmans, de 712 à 1248, a en effet profondément marqué la ville. Vous vous en rendez vite compte lors de vos différentes visites à travers la ville. Puis rejoignez la cathédrale, la plus grande cathédrale gothique au monde avec ses 126 mètres de long, 83 mètres de large, et 37 mètres de haut. Symbole des monuments érigés à la gloire de la Reconquista, elle fut construite à partir du XVe siècle à l’emplacement de la Grande Mosquée almohade. Divisée en 5 nefs, elle abrite une multitude d’œuvres d’art, de trésors, ainsi que le tombeau de Christophe Colomb. Très rapidement, vous rejoindrez la Plaza de Espana, LE monument emblématique de Séville. Œuvre majeure de l’Exposition ibérico-Américaine de 1929, elle a été construite par l’architecte Anibal Gonzalez. Qu’il s’agisse ou non de votre première visite à Séville, vous serez toujours impressionné par son gigantisme. Pas étonnant qu’il figure sur toutes les cartes postales des monuments espagnols. Le bâtiment, en hémicycle, est délimité par deux tours identiques. De style néo-Renaissance, il est le symbole du pouvoir des Rois Catholiques. La Plaza de Espana est le siège aujourd’hui de
l’armée régionale, et héberge des institutions publiques . Des ponts en azulejos représentent les 4 anciens royaumes : Navarre, Aragon, Castille et Léon. Tout autour du bâtiment, les céramiques symbolisent quant à elles les 48 provinces espagnoles, présentées par ordre alphabétique.

Après une heure de visite en plein soleil généralement, vous rejoindrez alors avec plaisir le parc Maria Luisa, à l’ombre des palmiers et des eucalyptus. Avec ses larges allées, sa végétation luxuriante, ses massifs de fleurs et ses fontaines , les jardins offrent une étape bien reposante avant de rejoindre votre point de départ.
www.seebybike.com

Plaza de Espana Séville
Plaza de Espana Séville

Le flamenco à Séville c'est comme une religion ! Le chanteur entre dans une sorte de transe, le duende, le moment où s’exprime toute la force de son désespoir. Si vous venez en septembre, sachez que Séville accueille tous les deux ans la biennale de flamenco où se produisent les meilleurs artistes de flamenco avant de partir en tournée.

Dans les jardins du Real Alcazar

Visite du Réal Alcazar de Séville

L’après-midi, dirigiez-vous vers le Réal Alcazar de Sévilla. Derrière ses remparts, ce palais fortifié renferme des palais fastueux, des patios et une myriade de petits jardins. Construit par le calife Abd al-Rahman en 913, il a été à maintes reprises le théâtre d’intrigues et d’assassinats, et le témoin des expéditions de Christophe Colomb et de Magellan . Il est aujourd’hui la résidence officielle de la famille royale à Séville. Vous pourrez déambuler dans la Sala de Justicia et le patio del Yeso, dans le Palais de Pierre 1 er le Cruel où vous aurez vraiment l’impression de pénétrer dans un palais almohade. Le roi Chrétien fit en effet appel à des artisans musulmans de Grenade pour ciseler ce joyau mudéjar en stucs, bois sculptés et mosaïques d’azulejos. Sans oublier ses jardins parsemés de fontaines près des bains de dona Maria de Padilla ou près du jardin des dames.

Visite du palais de las Duenas

Vous pourrez ensuite poursuivre au palais de las Duenas /La Casa de Alba, du nom d’une des familles les plus nobles de Séville. De nombreuses personnalités comme Jackie Kennedy et Grace Kelly ont séjourné dans cette magnifique demeure, l’un des plus bel exemple d’architecture sévillane. Le patio principal servit de scène privilégiée à de nombreux galas de bienfaisance et de mariages. Avec ses colonnes ornées de blasons familiaux, ses fontaines recouvertes d’azulejos et ses frises de style Renaissance, le charme agit immédiatement. C’est au salon de la Gitana que le duchesse d’Alba avait l’habitude de recevoir ses invités. Tout y est resté intact depuis la mort de la duchesse en 2014.
www.fundacioncasadealba.com

 

Sur les rives à Séville

Une balade en bateau solaire sur le Guadalquivir

Pour terminer cette journée, offrez vous une balade d’une heure en bateau solaire sur le Guadalquivir, où vous naviguerez principalement en face du quartier historique de Triana et de la Torre del Oro principalement. Le moyen d’échapper en toute quiétude à la chaleur de la ville, en mode slow tourisme.
www.guadaluxe.com

Dans les rues de Séville
SEVILLE-SPAIN

Assister à un spectacle de flamenco dans un tablao

Vous ne pouvez venir à Séville sans assister en soirée à un spectacle de flamenco. Nous avons eu la chance d’assister à celui du tablao El Arenal pendant plus d’une heure. C’est au milieu du XIXe siècle que le flamenco a commencé à être interprété dans des cafés chantants. Il n’est entré dans les théâtres ou tablaos qu’à partir des années 1920 avant de décliner.Puis il a trouvé un nouvel élan dans les années 50 en s’imposant sur les plus grandes scènes internationales. Le spectacle auquel nous avons assisté mêlait à la fois le chant, la danse et la musique. Un spectacle très traditionnel donc, où se mêle à la fois la joie (alegria), la séduction (buleria), la grâce (guajira), la douleur (seguirigo) et de nombreuses autres émotions. Un spectacle qui ne peut laisser indifférent. On ressent aisément toute l’expression de souffrance des gitans, un peuple marginalisé dès son arrivée en Espagne. Le chanteur entre dans une sorte de transe, le duende, le moment où s’exprime toute la force de son désespoir. Si vous venez en septembre, sachez que Séville accueille tous les deux ans la biennale de flamenco où se produisent les meilleurs artistes de flamenco avant de partir en tournée.
www.tablaolarenal.com

 

Pour connaître nos destinations, n'hésitez pas à vous abonner à notre newsletter

Triana, la quartier authentique et populaire de Séville

Le lendemain, rendez-vous est donné à Triana, un quartier authentique où règne une forte ambiance de tradition populaire. Outre ses illustres toreros et ses artistes de flamenco, Triana est aussi réputée pour ses céramiques. Vous pourrez ainsi y visiter un petit musée qui lui est dédié. Une pause gourmande et un cours de pâtisserie s’impose à la Dulceria du Français Manu Jara, considérée comme la meilleure pâtisserie de Séville. Le chef pâtissier a conservé toutes les étagères en bois, les vieux carrelages et les azulejos de Triana. Dans l’arrière boutique, vous pourrez observer le coup de main de l’artiste. Il utilise les meilleures matières premières pour ses pâtisseries aux fortes influences espagnoles, notamment des amandes de Malaga, du vin de Jerez, des vins sirupeux de Palma. « Mon idée était de faire des tapas sucrées », nous a-t-il avoué. Né à Nancy, Manu Jara a commencé la pâtisserie à l’âge de 14 ans, avant de poursuivre sur la Côte d’Azur et dans la station de ski des 2 Alpes. A 27 ans, il décide de s’installer en Espagne après ses vacances. Avec un CV bien rempli, il est embauché comme chef pâtissier dans un restaurant 3 étoiles Michelin à Madrid . Après de multiples expériences professionnelles en Espagne, c’est à Triana qu’il s’installe il y a 10 ans. Sur demande, il peut aujourd’hui organiser des séances privées de pâtisserie. On vous conseille vivement de goûter son millefeuille, LE dessert fétiche de Manuel Jara. Un vrai délice.

www.manujara.com

Terrasses animées de Séville
Quartier Triana
Patisserie de haut vol
Découvrir Séville

Shopping et culture

Shopping Mantillas

Après toute une journée de visite, vous apprécierez de vous détendre pendant près de deux heures dans les anciens bains de Séville. 5 bassins de températures différentes et un espace hamman vous permettent de vous relaxer dans ses caves voûtées qui invitent au farniente. Et au silence.
http://beaire.com

L’originalité du Métropol Parasol

Poursuivez dans le quartier de l’Alfafa Jusqu’au Metropol Parasol, l’un des décors les plus étonnants de Séville. Il s’agit en effet de gigantesques parasols surplombant la plaza de la Encarnacion. Jurgen Mayen, l’architecte, s’est inspiré des voûtes de la cathédrale pour réaliser ces plus grandes structures en bois alvéolées au monde, baptisées « Las Setas » (les champignons) par les Sévillans. El parasol abrite un marché central, un musée archéologique, et quelques boutiques. N’hésitez pas à monter jusqu’au belvédère pour admirer à 360 degrés toute la vieille ville de Séville. Incontournable.

Pause shopping dans une boutique de robes de flamenco

Petite visite ensuite à la boutique Lila 1960 , une véritable institution depuis 1960 donc, pour les robes de flamenco. La boutique a habillé plusieurs personnalités, dont La princesse Grace Kelly en 1966, invitée par la princesse Alba. Vous pourrez également visiter l’atelier à l’étage. Sachez qu’il fait compter 1 700 euros la robe pour les premiers prix. Les modèles les plus sophistiqués peuvent atteindre plus de 3 000 euros, notamment pendant la Feria De Séville. Il faut 4 jours pour confectionner une robe.
www.lina1960.com

Poursuite du shopping à la mode sévillane

Pour continuer dans les boutiques, arrêtez vous également chez le brodeur de mantones (les capes brodées) de Bordados Foronda. Il s’agit du magasin de « mantillas » le plus ancien d’Espagne (1923). Cette mode est venue de Chine. A l’époque, ces châles arrivaient en Espagne dans les navires de Magellan . C’est à Séville qu’on décida d’y ajouter des franges pour les adapter à la mode andalouse. Entièrement brodés à la main, il faut une année entière pour réaliser une mantilla de 1.40m sur 1.40m. Les prix varient ainsi de 1500 à 3 000 euros pièce.
www.juanforonda.com

Visite du musée du flamenco

Après les tenues vestimentaires et les boutiques, vous êtes désormais prêtes pour visiter le musée du Flamenco Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, le flamenco exprime de manière profonde les sentiments du peuple andalou. A Séville, il se chante, s’exprime, se danse dans des tablaos et dans une dizaine d’écoles de la ville. En début de visite, vous découvrirez les sources culturelles du flamenco, qui a de nombreuses influences : des influences classiques des grecs et des phéniciens, des influences orientales en provenance de l’Inde et afro-cubaines. A l’aide d’ écrans interactifs, vous découvrirez les différentes techniques de danse, les différents styles, les écoles et les grands Maîtres du genre. Il est également possible d’assister à une représentation de flamenco dans la salle voûtée, parée de pierres romaines, au sous-sol.
www.museoflamenco.com

 

Les bonnes adresses de Séville

Où dormir ?

Hotel Mélia Sévilla  : Situé près de la Plaza de España et du magnifique parc María Luisa, Le Mélia Sévilla offre des chambres spacieuses et un design avant-gardiste.La piscine extérieure offre une belle vue sur la ville . L’hôtel dispose de deux restaurants,  Mosaico et Chimera.

http://www.melia.com/sevilla

Pour shopper

  • Boutique Inès Rosales : Une véritable institution à Séville. La boutique existe depuis 1910. Vente de biscuits secs à la cannelle, à l’anis, au citron, réalisés à base d’huiles d’olive sélectionnées.
    www.inesrosales.com

Où dîner ?

Pour y aller

  • En avion

Vueling assure plusieurs vols au départ de Paris et de région pour Séville.

  • En train

Vous pourrez également poursuivre votre voyage vers Barcelone. Pourquoi ne pas alors prendre le train . 5h30 pour rejoindre la capitale de la Catalogne au départ de Séville.
www.renfe.com

A lire :

Un grand week-end à Séville aux Editions Hachette.

Pour plus de renseignements :

Office espagnol du tourisme :  www.spain.info/fr

Un petit mot à ajouter ?

×

Ne ratez pas un passage avec tous les bagages à main essentiels, l'équipement technologique, les produits de beauté au format voyage et les bagages qui feront de vous un voyageur encore meilleur, livrés chaque semaine dans votre boîte de réception !

popup magazine