HÔTEL

greet to meet you !

Il se dégage de chez Greet une folle énergie. La faute sans aucun doute à la directrice de l’établissement hôtel Marie Dievart qui nous a fait visiter son hôtel avec une passion contaminante.

Par Christel Caulet

janvier, 2021

Une nouvelle gamme d’hôtels avec greet

Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, les visiteurs recherchent tous un hôtel qui sera un lieu cocon, un nid douillet où vous pourrez aller sans rechigner et avec le plaisir à chaque fois de découvrir quelque chose de différent. Il se pourrait bien que l’hôtel Greet de Lyon soit celui-là. Découverte d’un établissement hôtelier qui ose, tente et n’hésite pas à mettre ses équipes à contribution pour incarner l’hôtel de demain. Les voyageurs sont plus que jamais en quête de sens et d’écoresponsabilité. Ce constat a donné vie à un concept hôtelier inédit en 2019 : Les hôtels greet dont nous vous avions déjà parlé. Le principe ? Permettre aux voyageurs de se recentrer sur l’essentiel en combinant conscience green, convivialité, design et confort. Le tout dans une ambiance décontractée.

Bureau chambre greet lyon

Avec la crise du COVID19, j’ai lancé des ateliers pratiques pour nous occuper. Macramé pour tricoter les suspensions qu’on trouve dans les chambres, poterie pour refaire les surfaces des tables. Tout c’est très bien déroulé dans un esprit sain… Inscris-toi à notre newsletter

bureau greet lyon

Situé en plein cœur de la ville, à seulement 2 minutes à pied de la Gare Perrache et 10 minutes de la très célèbre Place Bellecour, greet hotel Lyon Confluence bénéficie d’un emplacement idéal pour visiter la ville. Une fois la porte d’entrée poussée, les visiteurs auront le plaisir de découvrir un univers absolument unique. Le concept greet ? Offrir une seconde vie à tous les objets qui nous entourent. Du lobby aux chambres, le décor a été soigneusement pensé, composé d’objets recyclés, chinés ou détournés de leur utilisation d’origine. Marie Diévart, Directrice Générale au greet hotel Lyon Confluence, a d’ailleurs pris beaucoup de plaisir à organiser des «ateliers seconde chance» avec son équipe, pour transformer l’hôtel et travailler sa décoration en amont de son ouverture.  » J’ai mis à contributions mes 15 salariés et leur imagination. Cela tombait bien parce que la crise du covid19 nous oblige à nous réinventer. Du coup, j’ai lancé des ateliers pratiques pour nous occuper. Macramé pour tricoter les suspensions qu’on trouve dans les chambres, poterie pour refaire les surfaces des tables. Tout c’est très bien déroulé dans un esprit sain.  » Grâce à l’enthousiasme et au talent de chaque membre de l’équipe, l’hôtel s’est progressivement métamorphosé, une pièce à la fois : l’idée était de réutiliser d’anciens poufs en corde, d’installer des vinyles métamorphosés en patères dans les chambres, on a également recyclé une ancienne armoire à pharmacie en miroir de salle de bain… greet hotel Lyon Confluence sera bel et bien un endroit unique, un savant mélange de décoration seconde chance, objets chinés localement, et créations artisanales, sans jamais faire l’impasse sur la qualité.

chambre double greet lyon

Remettre de l’humain dans chaque geste

Et grâce à un travail artisanal inimitable, chaque chambre se révèle unique, avec des éléments de décorations surprenants et variés. Les consoles sur-mesure, pièces maîtresses, ont quant à elles été travaillées avec la complicité de Fermob, le célèbre fabricant français de mobilier et accessoires d’extérieur, et du Designer Franck Cousin. Désormais recouvertes de magnifiques mosaïques dessinées et composées sur mesure, elles allient à la fois design, créativité et savoir-faire. Ce procédé unique en son genre a d’ailleurs donné lieu à l’appellation Caired – Creative Art In Recycling Design – en référence au terme « to care » en anglais, « prendre soin ». De la même manière, un partenariat avec La Fabrique, une ébénisterie locale, a donné vie à des tables d’hôte en bois recyclé et retravaillé, et des objets chinés chez Emmaüs ont été disposés aux quatre coins de l’hôtel.

 

Greet lyon 2
Greet Lyon

Un restaurant qui propose de la fantaisie dans chacun de ses plats

C’est donc avec cette même volonté que s’est dessiné la carte du restaurant Mademoiselle Simone. Avec toujours cet esprit fidèle à l’univers greet. Plongé en plein univers Jazz, Mademoiselle Simone, le restaurant-bar de l’hôtel, restera pour sa part fidèle à son esprit d’origine, qui lui a permis de s’imposer comme une référence à Lyon. Entre concerts, soirées d’improvisation, célébration du Jazz Day (chaque 30 avril) : les animations ne manqueront pas pour faire vivre l’établissement et ravir absolument tout le monde, des fans de Jazz aux novices, dès que la situation sanitaire le permettra. Avec une offre à toute heure, la nouvelle carte du restaurant promet quant à elle de nombreuses surprises, axées autour de 3 menus :
• Plats du marché – réalisés uniquement à base de produits locaux et de saison.
• Authentiques recettes lyonnaises oubliées – telles que les haricots blancs à la bourguignonne.
• Recettes françaises « revisitées » – comme l’épaule d’agneau de 7 heures farcies aux olives noires et oignons rouges.

 

Le cahier des charges nous obligeait à faire travailler que du régional à 100% et du local à 50%. Le but c’est de remettre ainsi de l’humain dans l’hôtellerie

Des recettes d’autrefois remises au goût du jour

Entre créations équilibrées et de saison, recettes du dimanche préparées avec amour ou plats à partager en famille, le ton est donné. Créatif et passionné, Paul Luca, Chef du restaurant Mademoiselle Simone, avait à cœur d’offrir un moment convivial à ses invités : « J’ai tout de
suite été séduit par le concept greet. La bienveillance, le partage, l’écoute… Ce sont des valeurs qui me parlent et que je retranscris à travers ma cuisine ». Le petit plus de la carte ? «  Une tarte pralines et poires à tomber, recette incontournable de la région. En fait, avec le chef, on est en train de travailler des recettes d’autrefois mais des recettes d’ici ! « 

Côté petit-déjeuner, là encore une multitude de produits frais, locaux et faits maison : Confiture, pâte à tartiner, pancakes, huiles aromatisées… Le tout servi avec du pain frais livré tous les matins par la boulangerie voisine Victor et Compagnie, qui produit elle-même sa farine avec son propre blé, et transforme ses restes de pains non vendus en bière, pour ne rien gaspiller. Bonus : des gâteaux préparés spécialement par la Responsable du Petit-Déjeuner, elle-même passionnée de pâtisserie, qui seront disponibles à n’importe quel moment de la journée, pour le plus grand bonheur des gourmands. Marie Dievart confirme ce parti-pris : «  Le cahier des charges nous obligeait à faire travailler que du régional à 100% et du local à 50%. Le but c’est de remettre ainsi de l’humain dans l’hôtellerie. « Un effort appréciable quand on sait que cette direction souhaitée par la responsable de l’hôtel s’est longtemps investie dans une association éco-responsable.  » Cela permet de redonner du sens à ce qu’on fait et retourner à l’essentiel. « 

Greet Lyon 3
greet lyon 4
chambre familiale

Jet-lag Magazine n°19 | A L’ESSAI | Février 2021

Jet-lag Magazine N°19 | Printemps | Page 3

Un petit mot à ajouter ?

×

Chaque semaine, tu bénéficieras d'un contenu inédit directement dans ta boite mail.... Inscris-toi !

popup magazine