PRODUIT D'EXCEPTION

Citron Corse

A la fin des années 1600, un arbre inhabituel est apparu dans le nord de la Corse. Il portait à la fois des citrons acides et des oranges douces. L'arbre, qui poussait dans un village isolé au sommet d'une colline, est passé inaperçu pendant des siècles, alternant entre les deux fruits comme un distributeur de crème glacée. Jusqu'au jour où son fruit frais et gourmand fut découvert. Là, tout changea...

Par Sophie Bousquet

juillet, 2021

ATTENTION, FRUIT RARE !

Quelque 300 ans plus tard, un pomologiste amateur a découvert le citronnier. Il a retracé son âge à l'aide des registres d'un monastère local, puis a alerté la principale autorité d'agrumes rares en France, le Centre de ressources biologiques des agrumes à San Giuliano, sur la côte est de l'île.

Ce centre est une véritable bibliothèque en plein air de saveur originale et de terroir. Il répertorie tous les arbres sur lesquels poussent des citrons aussi doux que des prunes et aussi gros que des poivrons. Des pamplemousses de la taille de ballons d'anniversaire, des clémentines hybrides rouge grenat et des mandarines vertes. Les scientifiques qui y travaillent, élaborent de nouvelles variétés et préservent les premières versions de fruits oubliés ou presque éteints, comme l'orange espagnole Sucreña, dont certains Valenciens nés avant 1960 se souviennent pour son jus intensément sucré. Depuis 1997, la conservation abrite ce citronnier-oranger. Produits d exception, ces citrons sont des produits régionaux rares, de véritables douceurs originales, inouïes de fraîcheur. Ces produits régionaux offre une saveur gourmande qu'aucun autres produits du terroir n'offrent. Ces produits frais réveillent vos papilles dès que vous en goûtez un. Cuisinés ou pas, légèrement sucrées, les gourmands l'apprécieront.

Citron corse DP : Istock

Découvrez sur le blog voyage, des recettes de chefs et de spécialistes mettant en valeur des produits uniques

Citronniers en corse

Conserver des arbres pour les générations futures

Fondée en 1958 avec des arbres importés d'Afrique du Nord, la conservation - gérée conjointement par l'Institut national de recherche sur l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE) et le Centre français de recherche agronomique pour le développement international (CIRAD) - promeut la citriculture en Corse et dans toute la France. Son emplacement éloigné permet de protéger les plantes contre les maladies tout comme les protocoles de sécurité tels qu'une banque de graines cryogéniques et une serre à l'épreuve des insectes. Les États-Unis, la Chine, le Brésil et le Japon conservent des collections d'agrumes. Mais cocorico, la France en compte une particulièrement importante, avec un verger qui comprend plus de 300 variétés de mandarines à elles seules. Le voyageur gourmet appréciera ces saveurs gourmandes et appréciera de savourer ces produits de qualité dans un esprit convivial.

citron-orange-2

Recherche scientifique...

Des scientifiques travaillent dans le laboratoire du centre, étudiant les maladies spécifiques aux agrumes et les effets du changement climatique - des étés et des hivers plus chauds rendent le fruit plus sucré - en plus de l’histoire génétique du genre. Outre la sélection de nouveaux fruits plus résistants et plus intrigants, les chercheurs testent également des applications commerciales pour les fruits existants, que ce soit dans les cocktails, les produits pharmaceutiques ou les parfums.

Dès lors, le centre - qui n’est pas encore ouvert au public - est également devenu un lieu de pèlerinage pour les chefs, pâtissiers et nez de parfumerie français, qui en apprennent souvent auprès de leurs propres fournisseurs. De nombreux agrumes des fermes françaises peuvent être attribués aux bourgeons et aux graines du verger de San Giuliano. Pierre Hermé, le maître des macarons français, visite chaque été ce centre. Tout comme Anne-Sophie Pic, chef trois étoiles Michelin basée à Valence. Déguster un pomelo israélien doux et sucré ou une ancienne orange italienne sans acide avec une subtile vanille est un plaisir rare. Il faut aimer, flairer, toucher, ressentir. Car au final, un citron, c’est bien plus qu’un simple fruit.

Si l’Institut n’est pas en concurrence avec les producteurs locaux, il est connu pour offrir les variétés les plus rares. Certains chefs, comme Anne-Sophie Pic, arrivent avec un sac vide. De retour dans son restaurant éponyme, elle prépare alors une assiette de tangor de Murcott au miel aux côtés de tomates cerises sans peau. Avant d'apporter une couronne de meringue à une île flottante en ajoutant un zeste du tangelo américain, un  pamplemousse-mandarine hybride avec un autre pamplemousse. Ces expéditions de dégustation à San Giuliano ont inspiré non seulement les menus de la chef étoilée, mais aussi d'autres chefs français de premier plan.  Parmi eux,  Fabio Bragagnolo, chef du Casadelmar en Corse du Sud aime se régaler de ces produits rares et uniques.  Digne représentant de la gastronomie française, il a su utiliser à bon escient ces bons produits pour en faire des compositions délicieuses. Ces délices de produits de saison vous obligent alors à déguster les produits avec des mets et vins adaptés, des produits gastronomiques que seuls les fins gourmets apprécieront. Ces grands chefs de restaurateur apprécient alors de les cuisiner pour les offrir en dégustation.

Découvrez Jet-lag Magazine, le magazine indépendant qui se régale !

La cuisine française repose avant tout sur les produits locaux d'exception. Il existe des parcelles gouvernementales  dédiées similaires pour les cerises à Bordeaux et les morelles à Avignon. En tant qu'institutions publiques, elles les collectent de manière exhaustive. Le citron corse se décline alors en desserts d'exception avec un esthétisme raffiné que seuls les grands chefs puissent cuisiner à leur façon ces produits régionaux.

De cette manière, la conservation des agrumes offre un lieu où les chefs peuvent s'inspirer des produits de la nature, où un citron jaune familier pousse à côté de ses ancêtres, l'orange aigre et le cédrat. Sans oublier ses cousins, comme le citron sanguin, marqué par des stries rouges vives sur sa croûte, et le citron Beldi, une variété marocaine aromatique avec des notes de bergamote - qui sont tous descendants de quelques agrumes d'Asie du Sud-Est. «Vous pourriez penser que vous connaissez un fruit», déclare le chef Pierre Sang Boyer qui dirige trois restaurants éponymes populaires dans le 11e arrondissement de Paris. Mais à San Giuliano, il confie : " Vous apprenez que le citron a une histoire. En fait, vous apprenez comment la nature fonctionne."

domaine-du-jasson-agrumes-introduction
LES_CEDRATS_DU_CAP_CORSE_PRODUIT2

Un petit mot à ajouter ?

×

Ne ratez pas un passage avec tous les bagages à main essentiels, l'équipement technologique, les produits de beauté au format voyage et les bagages qui feront de vous un voyageur encore meilleur, livrés chaque semaine dans votre boîte de réception !

popup magazine